36 Le retour

TOI ET MOI NE FORMONS QU’UN DANS LA LUMIÈRE DU MONDE, OFFRANT UNE AIDE À CEUX QUI CROIENT VIVRE DANS L’OBSCURITÉ, LES GUIDANT SUR LE CHEMIN MENANT AU FOYER.

RÊVE: Je suis seule au milieu d’une longue piste étroite et sombre. Elle est couverte de neige et me rappelle un tunnel, la pente étant descendante, je décide de me laisser glisser, en position assise. Je glisse sans voir la fin du chemin et en bordure de piste, je ne distingue que des tons de gris. Je porte mon attention à ce qui peut apparaître devant moi.

Je découvre la moitié d’un grand prisme de cristal en forme de sphère et je constate que c’est probablement une pièce manquante d’un oculaire. Quelqu’un doit l’avoir perdu, alors je le place sur le poteau sur lequel je le crois plus facile à repérer. Les skieurs, qui descendent après moi, sont mécontents car j’ai endommagé la piste. Je retourne sur mes pas afin de remédier à la situation et effacer les traces que j’ai laissées dans la neige.

Ensuite, je me retrouve au dessus du tunnel et je vois une femme portant des lunettes et je m’aperçois qu’il y manque une pièce et que cela s’avère être le prisme que j’ai trouvé plus tôt. Je désire l’aider à voir. Mais je ne sais comment retrouver le chemin par lequel je suis descendue. C’est alors que je vois mon frère marchant vers l’entrée du tunnel et il m’indique comment entrer à nouveau dans le domaine du prisme perdu puis, il disparaît. Je retourne, en compagnie de la dame, à l’endroit où j’ai placé le prisme afin qu’elle puisse le récupérer. La neige s’est mise à fondre.

Saint-Esprit, quelle est Ton interprétation de cette pièce de cristal?

C’est la source de la vision. Tu l’as trouvé et tu l’offres à la dame qui l’a perdue. C’est Moi qui t’ai servi de guide jusqu’à son propriétaire. Tu t’es rendu compte qu’il manquait une pièce à ses lunettes, et sans celles-ci, elle a perdu la vue. Mais toi, tu savais où la trouver. Tu retournes au tunnel pour la lui remettre et là, ton frère t’indique le chemin.

Maintenant, tu indiques le chemin vers la lumière qui donne la vision… un nouveau regard, de nouveaux yeux; Ma Vision. Tes larmes te confirment la portée de ce cheminement. Tu traverses le sombre tunnel avec la certitude de corrompre sa valeur aux yeux de tous ceux qui l’emprunteront après toi. Toutefois, tu y découvres le trésor de la vision. Tu retrouves la propriétaire du trésor et tu entreprends un voyage de retour vers elle afin qu’elle puisse récupérer ce qu’elle avait perdu.

C’est l’histoire de ta vie. Tu as quitté le Ciel, le foyer de Ma Vision, tout en conservant son existence dans ta mémoire. Ce symbole de ma mémoire est demeuré en toi, traversant le sombre tunnel qu’est l’inconscience.

À présent, grâce à notre relation, tu es capable de reconnaître les signes de Ma Présence malgré la noirceur. Tu portes en toi le désir de remettre ce magnifique prisme à son propriétaire légitime même s’il est de grande valeur. Tu le déposes sur un poteau dans l’espoir qu’il soit retrouvé . Et ensuite, tu rencontres son propriétaire. En fait, cette personne est ton soi; celui qui a perdu sa vision. Maintenant, tu désires la retrouver et l’accompagner jusqu’à l’endroit où elle a perdu sa vision. Tu marches avec elle, avec Mon aide et tu as confiance que l’objet perdu sera retrouvé car maintenant tu sais où le chercher.

Tu reprends sans hésitation le voyage dans l’obscurité car tu connais le chemin. En écrivant ces lignes, tu te rends compte que les corps dans ton rêve étaient disparus. Ton frère, la femme qui avait perdu le prisme et même le tunnel s’étaient dissipés. C’est la disparition du rêve car le rêve n’a plus d’utilité pour retourner au Foyer.

Je crée le voyage pour toi afin que tu puisses recouvrer la vue et aussi ressentir. Ce sont les symboles qui t’indiquent la route. Zoe t’a donné un magnifique prisme en forme de sphère et tu l’as installé à la fenêtre de ta chambre où toutes ces facettes réfléchissent les couleurs de l’arc en ciel. Zoe représente la moitié de ce prisme et toi, tu en es l’autre. Chaque être humain est la moitié d’un prisme de lumière cherchant et désirant être entier à nouveau.

Laisser un commentaire