Ne te contente pas ainsi de miettes.

En ton action de quitter ton Foyer, tu t’es mis à douter de ton mérite à recevoir tout ce dont tu avais laissé derrière toi.  Tu as plutôt cru ne mériter que des miettes de bénédictions en provenance de ton Père. En tout point pareil à un chien glanant les restes d’un repas digne d’un roi.  Ne te contente pas ainsi de miettes.  Embrasse dans ton cœur Ma Présence et la Mémoire de Dieu tout comme ta Gloire et ton Innocence.

Laisser un commentaire