Puiser à la source

(Dans le rêve, mon fiancé, mon amour est dans une situation qui le garde  »prisonnier » dans un pays étranger depuis bientôt 3 ans. Les détails de l’histoire n’ont pas d’importance puisqu’il s’agit d’une illusion. La leçon toutefois est de taille, et jour après jour, s’est déroulé un cheminement qui a eu pour effet de me faire cheminer vers l’éveil. Mais je ne suis pas la seule touchée dans cette histoire. Mon fiancé ainsi que son partenaire ont entrepris, eux aussi, une démarche les ramenant à Dieu par mon entremise et la volonté du Saint-Esprit. Une expérience de combustion lente telle que décrite dans un des livres de Gary Renard. Aujourd’hui, je partage avec vous un moment fort de cette expérience.)

Saint-Esprit, Je crois que mon souci, au sujet de ma subsistance, est omniprésent, bien que sournoisement positionné en arrière-plan, et occupe une grande partie de mon esprit. La peur du manque est reflétée partout autour de moi. Principalement sous la forme symbolique des sommes vertigineuses qui doivent être déboursées pour libérer M. de sa situation difficile en terre étrangère. En ce moment SE, j’ai peur. J’ai besoin de Ton aide et de Ton interprétation au sujet du prix à payer pour libérer M. Est-ce pour me libérer? Est-ce que je crois qu’il y a un prix à payer pour l’amour, le bonheur, le Foyer? Je suis si fatiguée. Aide-moi SE. Aide-nous.

L’argent, la peur reliée au manque d’argent… J’ai tellement peur que je transpire abondamment. Est-ce la peur d’être rejetée par Dieu? Aide-moi à voir autrement, au-dessus du champ de bataille en Ta compagnie. Réponds s’il-Te-plaît à mon questionnement. Je me tourne vers Toi, j’ai abandonné la fuite.

Je vois que R. a projeté cette même croyance dans son dernier message, je la reconnais étant la mienne. Je l’ai ressenti étant la mienne et maintenant je Te l’offre SE. Empli-moi de Ta Lumière et de Ton Amour. Nettoie chaque petit espace obscur dans lequel se cache un doute. Fais place nette. Je désire vivre étant Toi, notre Soi. J’en viens à me demander s’il ne s’agit pas de ma propre libération dont il est question. Aide-moi à voir clair sur ce sujet.

-Dans le rêve tu es séparée de ce que tu crois être ton bonheur; le salut. Le chemin est bloqué par ton impuissance, ton incapacité et ton manque de liquidité et tes limitations imaginaires. Tu te crois indigne de retourner à ton Père sans en payer le prix. Sans le paiement d’un sacrifice. Rien ne t’est demandé sauf ta volonté et ton désir de t’éveiller de ce mauvais rêve.

Mais comment SE? Que dois-je faire?

-Rien d’autre ne t’est demandé que de ne rien faire. Faire dans le monde du rêve ne mène à rien. Tout se joue au niveau de l’esprit. Que crois-tu?

J’ai peur de ce que je crois car je doute de sa véracité. Par contre, ce que je crois, c’est qu’avec Ton aide, je peux voir autrement. Et cela non seulement je le crois mais je le désire.

-Maintenant, donne-Moi tes pensées de peur. De quoi as-tu peur?

J’ai peur de ne pas réussir à faire revenir M. J’ai peur que nous n’ayons pas assez d’argent pour cela. J’ai peur que ce processus soit interminable.

-Tu vois à quel point le rêve est réel pour toi! Et toutes ces peurs, ne connais-tu donc pas leur source?

Oui, SE, tu as raison. Ces peurs proviennent de l’ego.

-Veux-tu voir autrement?

Oui, SE, je le désire ardemment.

-Quelle est donc ta plus grande peur?

Être inadéquate.

-L’es-tu? N’es-tu pas Fils de Dieu? N’as-tu pas décidé de consacrer ta vie à Mon service par amour pour Moi? Ne reconnais-tu pas, en ton for intérieur, la résonance de notre similitude? Ne trouves-tu pas, dans tes moments de tranquillité, ta complétude, ton Foyer, ton Soi?

Oui, SE, cela est vrai.

-De quoi peux-tu avoir peur si Je suis avec toi?

Cela est vrai SE, je ressens mon amour pour toi.

-Tu crois encore que tu ne peux M’atteindre. Et c’est pourquoi nos conversations sont sporadiques, car cette croyance limite ton esprit. Il l’enferme et l’emprisonne et le garde caché à notre communion. Est-ce que cela te rappelle quelque chose?

Oui, SE, cela me rappelle que, dans le rêve, je suis également isolée et séparée de l’homme que j’aime. Nos conversations, elles aussi, sont sporadiques.

-Qu’attends-tu pour te libérer de ce cauchemar que tu as créé? N’oublie pas que tu es esprit, tu n’es pas ce corps. Tu t’es emprisonnée dans cette illusion non pas parce que tu doutes de Mon existence mais plutôt parce que tu te crois différente de Moi et tu ne vois que tes imperfections et tes limitations illusoires; tu doutes de toi-même. Tu viens tout juste de parler avec M. au téléphone et ton cœur s’est empli de joie et, tous les 2, avez célébré votre joie à travers vos rires. M. t’a encore remercié pour lui avoir ouvert la voie vers la foi et tu ne pouvais que lui répondre de Me remercier car cela était Ma Volonté. Votre union célèbre Ma Présence au cœur de vos vies et vous reconnaissez tous deux que J’en suis le créateur. Tous deux, vous vous apprêtez à choisir un foyer dans lequel régnera Mon Amour à tous les instants. Avant d’écrire ces lignes, tu t’es surprise à demander mentalement à M. d’économiser le plus possible car tu n’as plus beaucoup de ressources à lui offrir pour le moment. Oui, voilà une autre manifestation dans ton esprit de ta perception de toi-même- limitée… Pourtant, tu ne peux que constater que J’ai toujours apporté une résolution, un cadeau inattendu afin de te tenir à flot. Tu as même vendu ta maison plus cher que ce que tu anticipais. Je suis toujours là à tes côtés, tu es Mon enfant chéri et Je surveille tes arrières. Maintenant, es-tu prête à voir disparaître le bloc de granit qui s’élève devant toi? Es-tu prête à le voir se dissoudre? Il est la seule chose qui se dresse entre toi et Moi désormais.

J’ai parfaitement conscience de la portée de ce que Tu me demandes SE. Je sais, je ressens son importance. J’ai un peu peur SE mais je sais que c’est ce que je désire ardemment. À cet instant précis, je n’ai qu’un seul désir et une seule pensée; Te rejoindre.

-Tu es Moi, nous sommes de la même Essence et cette sensation qui émerge à l’instant ressemble beaucoup au bonheur de retourner au Foyer. Il n’y a plus de bloc, il n’y a plus de voile non plus. Nous sommes Un et il n’y a rien d’autre. Tu peux maintenant poursuivre ta route sur le chemin du retour en laissant derrière toi le manteau sombre de tes limitations qui cachait ta lumière. Ne regarde pas derrière, il a déjà disparu. Tu es avec Moi. Le manteau sombre de tes limitations est disparu et tu te vois maintenant vêtue de cette belle robe blanche que Je t’ai offert pour ton mariage. Je suis toujours avec toi et tu n’as rien à craindre. Tes fausses croyances, celles qui te gardaient enfermée ne sont plus. Aujourd’hui, médite sur notre communion, elle est indestructible.

Merci Saint-Esprit.

Laisser un commentaire