6 L’appel

Il y a bien des chemins qui mènent à Moi, à chacun sera donné sa propre voie.

Jetons un regard maintenant à la manière dont tu es parvenue à entendre Ma Voix et à devenir Mon scribe. Tu étais au début de ton éveil et la succession de signes, dont tu prenais de plus en plus conscience, éveilla ton esprit à l’idée qu’une nouvelle expérience allait bientôt se présenter à toi. Cela pris un certain temps avant que tu n’accueilles pleinement cette idée et te prépares, consciemment et inconsciemment, à embrasser entièrement cette tâche sur laquelle ta vie entière serait désormais focalisée. Tu avais besoin de temps pour parfaire ton lien de confiance avec Moi, ce qui te permettrais de t’en remettre totalement à Moi. Si nous revenons sur trois de tes rêves, nous constaterons que le thème récurrent tourne autour de l’espace qui doit être créé dans ton esprit afin d’y recevoir, comme il se doit, Ma Parole. Tout cela est l’objet de Ma parfaite orchestration.

Voici le premier rêve qui porta à ton attention qu’un plan ici était à l’oeuvre.

Rêve: 11 octobre 2011

Réflexion faite, je m’apprête à retourner l’objet car je n’y vois aucune utilité dans ma maison.

Lors d’une vente de débarras, j’aperçois une armoire fabriquée par un artisan ébéniste que j’admire et en qui j’ai confiance. Une consœur artiste (en qui je n’ai aucunement confiance) ouvre la porte de l’armoire et me propose d’acheter une horloge que je crois être fabriquée par le même artisan, alors je lui dit que j’allais accepter son offre et ce, sans prendre le temps d’examiner l’objet plus attentivement. Je sais que je ne dis pas la vérité en lui disant que je la trouve magnifique. C’est seulement après la transaction conclue que je me rendis compte que l’horloge n’était qu’un affreux collage constitué de pièces disparates tenues ensemble par des morceaux irréguliers de papier adhésif, que le cadran de forme arrondie était dépourvu d’aiguilles et de nombres indiquant l’heure. Tout en l’examinant de plus près, je découvris qu’elle abritait un nid de minuscules fourmis. Réflexion faite, je m’apprête à retourner l’objet car je n’y vois aucune utilité dans ma maison.

Saint-Esprit, pourquoi ai-je acheté cette horloge? Au commencement du temps, tu ne connaissais rien à propos de la mort, de la détérioration ou de la destruction. Tu t’es crue emprisonnée par ton choix. Maintenant, tu peux t’éveiller. Tu n’es plus tenue de demeurer dans le temps désormais. À l’aide de Ma Vision, tu peux regarder la nature véritable de ta transaction, une idée dont tu ne te souviens même pas. Dans ton rêve, tu as acheté le  »temps » sans y réfléchir, tout comme le Fils, qui lui, a fait l’erreur innocente de croire en ce que lui proposait l’ego. Tu es maintenant guidée hors de l’impasse mais prends garde aux escamoteurs. Observe avec Moi. Tu es éveillée maintenant puisque tu sais que tout ceci n’est qu’un rêve. Jour après jour, je ferai en sorte que ce savoir devienne plus clair jusqu’à ce que tu saches bien, que tu es dans le monde réel.. Tu en as reçu tous les moyens.

(Je pleure alors que je prends conscience de vivre, en ce moment même, mon cours sur mesure. Il n’y a rien à préserver dans le rêve. Son utilité ne sert qu’un moment et puis, il disparaît.

Le péché, la culpabilité et la peur n’existent pas. En tenant la main du Christ, je deviens libre de toutes pensées de châtiment. Il n’y a plus de bien ni de mal. Tout est parfait.

Le manteau de la mort s’est retiré. L’ego escamoteur est mis à nu.
Puis, je peux ressentir toute l’horreur causée par le mauvais choix que j’ai fait, au commencement du temps, et je vois à quel point j’ai été trompée en croyant les promesses de l’escamoteur.
J’ai cru en mon auto-illusion
)

Rêve: 12 octobre 2011

La voie est devant moi, pour moi, et je m’y engagerai lorsque le temps viendra.

Je me retrouve parmi un petit groupe d’amateurs d’arrangements floraux à la japonaise – Ikebana. Nous venons de terminer des arrangements tout à fait charmants. Puis, je suis dans une immense salle dont les murs sont recouverts de plâtre blanc. Des centaines de personnes y sont rassemblées et s’exécutent à monter des arrangements Ikebana, mais aucun n’y réussit très bien. Je constate qu’ils ne savent pas comment s’y prendre, mais moi, si. Je me dis que je peux leur enseigner. Et au même moment où j’élabore cette pensée, tout disparaît pour ne laisser, en lieu et place, qu’un vaste espace de couleur blanchâtre. Ce désir d’enseigner m’apporte de la joie, bien que je demeure surprise qu’une telle idée ait surgi de nulle part. Je suis seule dans cette salle. Au bout de celle-ci, je vois un très grand lutrin sur lequel sont déposées deux grandes feuilles de papier blanc – l’une d’entre elle est imprimée de caractères gras. Toutes les directives dont j’ai besoin s’y retrouvent inscrites. Il n’y a aucun sentiment d’urgence ni de préoccupations. La voie est devant moi, pour moi et je m’y engagerai lorsque le temps viendra. Les leçons sont définies, le lutrin est en place, et l’espace approprié est à ma disposition.

(En m’éveillant, je ressens un profond désir d’exécuter la Volonté de Dieu)

Rêve: 13 octobre 2011

Je crois alors que je pourrais très bien compléter les écrits de mon ami en y ajoutant les miens.

Un ami tient un bloc de papier pour ordinateur d’une grande blancheur. Ces feuilles sont remplies d’annotations. Je ne vois qu’une demi-page sur laquelle y est écrit délicatement au crayon le titre  »Nose ». Il présente toutes ses notes à mon ex-mari, Tom, qui semble apprécier ce qu’il lit. J’aimerais dire à Tom:  »Tu acceptes ses écrits sur la spiritualité mais non pas les miens parce que j’y fais mention du mot Dieu. » Je crois alors que je pourrais très bien compléter les écrits de mon ami en y ajoutant les miens.

(Me réveillant, je ressens une étrange sensation dans tout mon corps et je me mets à pleurer. Je réalise à quel point ce rêve pourrait signifier une invitation, sans équivoque, à écrire un livre. Passant en revue le rêve du 12 octobre où il était question de l’enseignement des principes de base, je me demande s’il ne s’agit pas ici d’une invitation à écrire à propos des premières étapes inhérentes au processus d’éveil en s’appuyant sur mes propres expériences ainsi que celles de Jo et de Meera. Tel que décrit dans le rêve, j’ai en main tout le matériel et les instructions. Je verse des larmes emplies de mon consentement. Il n’existe aucune résistance ni aucune expectative. De mon plein gré, j’accueillerai ce qu’il adviendra.)

Saint-Esprit, aide-moi à comprendre la signification de ce rêve.

Note: Il faut savoir ici que la symbolique décrite prends sa source dans le dérivé de deux mots ayant la même consonance. Le mot anglais nose qui signifie nez en français, se prononce de la même façon que le mot knows du verbe savoir conjugué à la 3e pers. du singulier. Knowing tel que décrit dans le texte se traduit par savoir; l’état de savoir ou encore connaissance.  »He knows – Il sait »

Il est question ici de Knows-Nose, Knowing. Le moment se prête à l’ouverture d’esprit. Tom symbolise ta résistance passée à approfondir ta connaissance spirituelle alors que maintenant tu t’y sens disposée.

Saint-Esprit, je sens profondément que l’objet de ces deux rêves est une invitation de Ta part à écrire ce que Tu me dicteras. Cela m’apparaît intimidant mais je me sens prête à l’accepter.

Tu devais être disposée à t’éveiller et agir en conséquence.

Ta Volonté est la mienne.

Je te donnerai tout ce dont tu auras besoin pour accomplir cette tâche. Cela est désormais entre Mes Mains et tu es Mon scribe.

Merci. Tout ce que je désire est d’accomplir Ta Volonté, sans cela, je ne suis rien – une classe vide, une simple feuille de papier blanc.

(Dès que j’eu terminé d’écrire ses lignes, Meera me téléphona de l’hôpital où elle faisait du bénévolat. Elle m’a décrit la vision qu’elle reçue alors qu’elle se recueillait à la chapelle en demandant du soutien. Dans sa vision, Jésus lui tendait un flambeau. Je demandai plus tard au Saint-Esprit de m’éclairer à propos de cette synchronicité: alors que je recevais Son appel à écrire, Meera se voyait offrir un flambeau.)

Le flambeau offert à Meera est celui que j’offre à tous les sourciers. Ce livre est le flambeau et vous en serez les phares; les enseignants de la voie à suivre pour accéder jusqu’ à Moi.

Il y a bien des chemins qui mènent à Moi, à chacun sera donné sa propre voie.

La vision de Meera servit à te convaincre que tu n’inventais pas tout cela. Tu as reçu la demande précise de mettre en lumière les enseignements à l’aide de vos expériences respectives, à toutes les trois. Comme tu le sais, quelques mois passèrent avant que tu ne reçoives l’appel irrévocable à écrire. Pendant ces quelques mois, toutes les trois, vous vous êtes préparées intérieurement à recevoir Ma Guidance. Votre confiance en fût grandie, prenant conscience qu’un véritable processus d’éveil prenait place dans votre subconscient. Vos conversations au sujet du livre ont créé un berceau capable de recevoir et d’incuber l’idée qui naîtrait en vous.

Toi, mt, t’es préparée toute ta vie pour accomplir cette mission, que tu désirais tant. Inconsciemment, tu savais que tu accomplirais cette tâche. Ce désir s’est matérialisé en 1993 alors que t’étais demandée, par ton professeur Sufi, d’écrire un livre décrivant ton expérience en tant que son élève. Mais après de longues années, à t’appliquer avec soin à la rédaction de celui-ci, tu en arrivas à la conclusion que tu avais pour sujet le mauvais enseignant. C’est à ce moment là, que Je te transmis un rêve qui mettrait en lumière cette vérité.

Dans ce rêve, tu as vu ton ordinateur prendre feu et tu entendis les mots  »Dès que ton ordinateur disparaîtra, tu entendras la Voix du Christ ».

Tu es demeurée très surprise en entendant ce message – tu ne savais alors que celui-ci venait de Moi – mais cela t’a permis de réaliser que la voie que tu suivais avec ce professeur n’était pas suffisamment enrichissante et ne répondait pas à la vérité que ton âme réclamait. Tu n’avais pas les aptitudes requises à l’époque pour identifier et reconnaître Ma Voix, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Choix de mot du traducteur: J’ai choisi le terme sourcier pour définir le nom d’une personne qui est à la recherche de la vérité. En anglais, le terme utilisé est seeker. To seek: chercher, rechercher. Le terme sourcier représente pour moi le nom d’une personne qui cherche à retourner à la Source; qui est Dieu.

Laisser un commentaire