Puiser à la source

J’ai buté longtemps sur cette pensée: « Le monde que tu as fait ».

Et je ne parvenais pas à comprendre où était donc ce monde d’amour dont parle le Saint-Esprit alors que je patauge dans la fange de la misère. Je me disais ceci: « Puisque j’ai créé le monde que je vois, je ne peux qu’en être responsable et puisque je ne vois que des événements douloureux se dérouler dans ma vie, les uns après les autres, je ne peux qu’être fautive i.e. incapable de maîtriser mes pensées afin de voir autrement ». J’en éprouvais une grande culpabilité.

Les mots défilaient dans mon esprit: rêve, film, projection, amour, lumière. Et je me posais la question: Mais comment le Saint-Esprit peut être le Maître d’Oeuvre de ma vie si je passe mon temps à souffrir? Alors, je me disais à moi-même: « Mais qu’est-ce qui ne va pas chez toi? » Comment peux-tu accepter que c’est ce qu’Il veut pour toi?

Il est vrai que le Cours nous enseigne que nous vivons dans un rêve – une illusion d’existence. Mais au-delà du fait de se répéter sans cesse que ça n’existe pas, que ce n’est qu’un rêve et que rien ne s’est jamais produit; il y a une marge! Il devait y avoir plus que ça … une partie de l’information qui me manquait, bien que je conçoive parfaitement la vérité des enseignements du Cours.

Dernièrement, j’ai lu un texte dicté à Margie par le Saint-Esprit. Elle l’a publié tout dernièrement sur FB. Ce texte me revenait à l’occasion en mémoire, et alors que j’écrivais ces lignes dans mon cahier de note, j’ai heurté une touche sur le clavier de mon portable « par erreur » et j’ai vu apparaître sur mon écran le texte en question! Il m’apparaît donc opportun d’inclure ce texte ici-même. Ne me demandez pas pourquoi je dois inclure le texte de Margie ici même; j’en ai aucune idée! (Notez bien que le billet d’aujourd’hui est issu d’une séance d’écriture qui a eu lieu plus tôt cette semaine. Ce n’est que quelques jours plus tard que j’ai pris l’initiative de le partager sur le blog.)

Avant de débuter la transcription du texte, Margie écrit ceci: J’ai retrouvé cette note écrite avant que je ne monte sur scène pour donner une conférence, il y a de cela plusieurs années.

Ta place est auprès de Moi. Tu n’es pas ici dans le but de prêcher et d’exposer un lien entre les livres et Un Cours En Miracles. UCEM; c’était hier. Nous sommes dans le maintenant. Ce livre a pour sujet la nature du lien que tu entretiens avec Moi et non pas celui que tu as avec le Cours. Lâche prise de ce dernier. Bien que ce soit là que tout aie débuté pour toi.

Devons-nous entretenir ce lien?

Tu l’as déjà fait. Lâche prise maintenant.

Devons-nous nous appuyer sur ses enseignements en les citant?

Oui, mais tu évolues dans une nouvelle réalité dorénavant. Je suis Ton Guide et non pas le Cours. Tu dois te défaire de cette identification (à titre d’étudiante du Cours.) Tu n’es pas ici pour faire la promotion d’Un Cours en Miracles bien que tu reconnaisses adhérer à l’application de ses enseignements. Helen n’a pas reconnu Ma Présence comme étant son Soi. À ses yeux, Je personnifiais Jésus qui lui transmettait un message grâce au processus de canalisation. Mais toi, tu Me reconnais en tant que ton Soi. Et c’est là que réside la différence entre Helen et toi. Je suis toi, Je vis ta vie et Je parle pour toi. Helen ne pût reconnaître cela. Ceci doit être clair pour toi avant que tu ne prennes la parole. Helen avait franchi un pas de plus en recevant Ma Parole mais celle-ci ne fût pas reçue pas son Soi. Helen M’a accueilli telle une entité personnifiée dans le monde de la forme. Tandis que toi, tu accueilles l’Esprit.

Saint-Esprit, qu’en est-il de ce message?

C’est la vérité.

Alors que je m’apprêtais à diffuser le texte ayant pour sujet l’éclipse, mon attention s’est portée sur ces lignes: « Il est impératif de percevoir Ma Présence en ton frère afin de comprendre que Je suis réel à tes yeux et que Je dirige chaque moment de ta vie. Rien ne se produit accidentellement. Regarde bien en face maintenant le système de pensée de l’ego et comprend bien qu’il ne s’agit que d’une tache sur l’esprit de l’homme. Il n’est pas réel et ne peut en aucun cas ternir le soleil – le Père ou le Fils unique. Tu maîtrises la vision, Ma Vision et tu peux voir la vérité et reconnaître ce qui est faux. Tu as reçu le don de Voyance à l’aide de Ma Vision. Et tout ce qui est, dessert Mon But, Mon Message et ton retour au Foyer. »

J’accepte que le Saint-Esprit soit le Maître d’Œuvre de ma vie et que toutes les expériences que j’y rencontre sont issues de Sa Volonté. J’accepte Sa Présence en moi et ainsi je reconnais ma véritable essence en tant que Fils de Dieu. Mais je ne comprenais toujours pas certains concepts tels que celui du rêveur et de l’illusion. Mais quelle était donc cette illusion?

La réponse m’est apparut ainsi: « Il est temps maintenant de te concentrer et de suivre Mes directives au lieu de répéter tes comportements de culpabilité issus de l’ego ». Source: message 8. Se libérer de vieilles habitudes.

Les comportements de culpabilité i.e. les comportements auxquels tu t’es attachée et qui sont issus de ce monde basé sur le système de pensée de l’ego.

(Ma conversation avec le Saint-Esprit) C’est mon anniversaire aujourd’hui. Je désire vivre avec Toi et faire Ta Volonté. Quelles sont Tes directives aujourd’hui?

Tu as fermé ton téléphone mais tu te sens coupable car tu penses à ta famille qui t’aime et tu ne veux pas leur faire de la peine.

Oui, c’est vrai. La culpabilité me hante. Aide-moi à voir autrement, Saint-Esprit. J’ai encore perdu une maison hier. Je T’en prie, éclaire-moi. Quelle est Ton interprétation de cet événement?

Tu ne te crois pas digne de retourner au Foyer et à cause de cette croyance, toute maison t’est fermée. Aucune maison ne peut rivaliser avec celle de ton Père – même pas une église… (J’ai fait dernièrement une offre d’achat sur une petite église et celle-ci fût acceptée. Toutefois, faute de répondre aux conditions exigées par l’acheteur à cause d’un délai imprévu, l’offre est devenue nulle et non avenue.) Celle que tu habiteras ici n’a pas d’importance et elle n’est que temporaire.

Est-ce que ma pensée (issue de l’ego), aveuglée par la lumière de Ta Vérité, cherche tout de même à prouver sa propre vérité en payant le prix que sont la solitude et le désespoir? Et si j’abandonne ce désir insane, est-ce que la joie du bonheur retrouvé parviendra à effacer la défaite amère ressentie par l’ego? Quel prix suis-je encore disposée à payer afin de préserver l’insanité de ma pensée? Car c’est la pensée qui fait le monde et non l’inverse. Et de quoi pourrais-je avoir si peur qui ne soit plus effrayant que l’illusion créant mon monde de rêve? C’est la pensée qui doit être abandonnée, c’est la croyance qui autrefois se nommait orgueil et fierté, arrogance et péché: valeurs qui , aux yeux de l’ego, inspiraient la puissance nécessaire pour fabriquer des dieux. Abandonner le monde n’est que le lâcher prise des croyances qui en sont le fondement. La peur de se voir dominé par une force que l’on croit extérieure à nous-même crée une forte résistance au changement et cela advient lorsque nous croyons fermement que Dieu est à l’extérieur de nous (d’où le terme séparation prend tout son sens). Le défaire de cette croyance est le but d’Un Cours en Miracles. L’exercice du pardon, maintes fois répété, modifie la pensée du décideur, l’invitant avec chaque pardon à lâcher prise du monde du rêve. Un à un, les attachements sont libérés perdant ainsi leur fausse valeur puisqu’ils sont issus de l’ego.

« Et seul le Saint-Esprit peut répondre à Dieu pour toi, car Lui seul connaît ce qu’est Dieu. Tout le reste que tu as placé au dedans de ton esprit ne peut exister, car ce qui n’est en communication avec l’Esprit de Dieu n’a jamais été. Et rien sans elle n’existe. Texte – 14.IV.10:4-5

Tu es avec Moi maintenant. Il est temps de te disjoindre de l’illusion.

Permets-Moi de connaître toutes tes pensées afin que Je puisse connaître ton désir de les partager. Lorsque tu t’en remets à Moi pour tout, tu t’entraînes à devenir vigilante en tout temps. tu as encore peur de perdre complètement ton petit soi. Il n’y a pas de substances derrières les apparences. Source: Unis en Dieu – message reçu par Meera.

« La puissance et la constance de l’amour t’ont été données et tu ne fais plus qu’un avec l’amour. Il est temps de s’en réjouir. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.