55 Une seule instance

(nouvelle édition)

EN AFFIRMANT AU MONDE QUE TU M’AS CHOISI AU DÉTRIMENT DE L’EGO, TU PRÉDIS SA MORT IMMINENTE.

Tu te demandes si tu dois modifier le cours de ta vie. Sois humble. Fais de Moi ton ultime priorité. Le but de ton existence ne consiste pas à offrir ce livre au monde. Bien que Je t’aie assigné le rôle de scribe, n’y vois pas un signe de particularité. Des millions de gens entendent Ma Voix et écrivent Ma Parole. Tu es partie intégrante d’un chœur et tu n’en es pas le régisseur. Tu es une cellule dans l’Esprit de Dieu, ni plus ni moins. Ceci est difficile à comprendre de la part de mt. Observons-la ensemble.

Saint-Esprit, j’ai besoin de Ton aide afin de me défaire de cette pensée de particularité. Je désire me soumettre à Ta Volonté. Serait-ce que le livre est pour moi une aide susceptible à me révéler les derniers voiles de l’ego ?

Oui et il y a encore du chemin à parcourir.

Il n’en demeure pas moins que Tu m’as demandé de rédiger ce livre.

Oui et il sera achevé au moment que Je jugerai opportun. Pour le moment, tu n’as qu’à suivre Mes directives et observer le rêve en Ma compagnie. Tout est parfait. Souris candidement au personnage de mt et étudie ses motivations. Je suis L’Enseignant et tu es le scribe.

S’il-Te-plaît, emporte-moi loin du rêve afin que nous puissions observer ensemble les vestiges de particularité dont le personnage de mt doit se départir.

Je le ferai.

Merci de m’aider à percevoir les croyances de l’ego de mt.

Demeure en Moi dans le moment présent. Je tiens ta main. Tu m’as accueilli dans ton cœur. Accueille-Moi dans ta demeure comme Je t’ai accueillie dans la mienne.

Saint-Esprit, je désire recevoir tout ce que Tu souhaites m’offrir. Je demande à ce que Tes offrandes soient acceptées par moi avec déférence et gentillesse. Et cela, malgré quelque peu de réticence qui m’habite encore et qui semble desservir Ta Volonté.

Tu peux inclure ici le poème que tu as rédigé et qui décrit si bien le lien que nous partageons.

Les oiseaux qui ont fait leur nid dans la véranda de ta demeure sont un symbole du lien que tu entretiens avec Moi. Cela t’a fait prendre conscience de l’importance du cycle de l’incubation et de la tendresse d’une mère attentionnée aux besoins de ses petits mais sans toutefois te libérer du souci de leur besoin constant de protection et de nourriture.

Il se produit la même chose à propos du livre et de Moi. Tu désires achever ta tâche mais tu ne veux pas en porter la responsabilité une fois qu’elle sera achevée et encore moins de la manière dont le livre sera accueilli. Ces pensées rejoignent d’anciennes croyances te ramenant au moment de la crucifixion et elles suscitent en toi de la peur. Tu crois que tu y étais présente et que tu t’es mise à l’abri, de peur d’être reconnue et persécutée à cause du lien que tu entretenais avec Jésus/Moi. C’est sur cette croyance que s’appuie ta peur et elle t’empêche de t’approprier correctement ton accomplissement. En étalant au regard du monde ton choix, qui est celui de Me suivre au lieu de l’ego, cela signifie l’annonce de sa mort. Ce livre, qui représente à tes yeux le lien que tu entretiens avec Moi, joue le rôle d’une menace faisant resurgir, dans la mémoire de ton âme, l’événement de ta fuite.

Tu Me demandes si cela est la vérité, oui, dans le monde du rêve, c’est la vérité. Tu étais présente lors de la crucifixion, et tu as eu si peur d’être questionnée au sujet de ton lien avec Jésus que tu as pris la fuite. Depuis ce temps, tu portes en toi une culpabilité que tu ne peux expliquer et celle-ci te poursuit, vie après vie sans jamais en connaître la source. Cela fait de toi une personne discrète, jusqu’à aujourd’hui.

Voilà où nous en sommes à présent à propos du livre – la rédaction – ta relation avec Moi; qui suis ta Voix intime et ton véritable Soi. Je ne suis pas à l’extérieur de toi. La fonction de notre lien n’existe pas dans la production d’une chose ayant son existence dans le monde de la forme. Ce n’est pas à propos du livre, bien que tu croies que c’est ce que nous accomplissons. La seule vérité et la seule réalité est que nous sommes un seul être, une Essence. Rien d’autre n’a lieu. Le livre est une pensée dans l’esprit, mais dans le rêve il dessert Mon but – un véhicule qui t’as amené à reconnaître qui Je suis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.