Puiser à la source.

La vie que tu mènes est soumise au pouvoir de Ma Présence.

Mais qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire? Comment, ma vie dans le rêve, peut être sous l’emprise du pouvoir relaté ici par le Saint-Esprit?

La vie dans le monde réel, ne peut être vécue seul. C’est la vie, qui est toujours dans le rêve mais elle vécue avec la vision et l’accompagnement du Saint-Esprit. Il est toujours présent et il est en nous. La reddition à Sa Volonté démontre notre désir de lever les voiles de l’ego qui nous cache La Lumière. La Guidance est continuelle et il se développe une conscientisation que tout ce qui croise notre chemin est la Volonté du Saint-Esprit; un cadeau de connaissance issu de Son Amour qui soutient le But qui est notre retour au Foyer. Il nous fournit les moyens pour l’atteindre.

De ce fait, il n’y a plus d’ennemis ni d’attaque mais une opportunité offerte par le Saint-Esprit capable de dévoiler une croyance qui nous retient dans le rêve. La reconnaissance de cette croyance, qui est en nous, est délivrance pour soi et l’autre, qui lui, peut enfin être pardonné et libéré pour ce qu’il n’a pas fait. Une fois que l’autre est reconnu pour ce qu’il est; un frère, il n’y a de place que pour l’Amour.

Dans le monde réel, on devient conscient du rêve et on ne se sent plus  »à l’intérieur » mais plutôt à l’extérieur. J’aime le nommer une mise en scène qui se déroule devant les yeux, maintenant ouverts, et où chaque action dont nous sommes témoins devient un outil vers l’éveil.

Je ne mène nullement ma vie. Elle est entièrement et consciemment entre les mains du Saint-Esprit. Il est le Maître d’Oeuvre et je suis l’exécutante, forte de ma totale confiance en Lui pour tout ce que je côtoies. Toutes les personnes qui croisent mon chemin sont issues de Sa Volonté uniquement et leur présence dessert un but dans le déroulement de Son Plan. Sa Volonté est mienne car nous partageons le même But; celui du retour au Foyer. Il n’y a rien d’autre qui existe à part cela.

Bien que cela puisse le paraître, ce n’est nullement un acte égoïste et il est enveloppé d’amour pour tout ce qui est. Car chaque personne qu’Il m’envoie est devant moi pour mon salut et le sien.

Moi qui suis l’hôte de Dieu suis digne de Lui.

Lui Qui a établi Sa demeure en moi l’a créée telle qu’Il la voulait.

Il n’est pas besoin que je la prépare pour Lui, mais seulement que j’interfère pas avec Son plan pour me rendre à nouveau conscient que je suis prêt, éternellement.

Je n’ai pas besoin d’ajouter quoi que ce soit à Son plan.

Mais pour le recevoir, je dois être désireux de ne pas substituer le mien à sa place.

T.18;IV:5

Laisser un commentaire